Inclusion financièreMédia

L’actualité de l’inclusion financière par le numérique – avril 2021

Nous vous proposons régulièrement un tour d’horizon des actualités de l’inclusion financière par le numérique en France et à l’international.

Dans l’actualité de ce mois d’avril…


La période de déclaration de revenus 2020 a débuté 

Ce 8 avril s’ouvrait la période de déclaration des revenus 2020. Comme chaque année depuis 2000, cette démarche est réalisable en ligne, une option qui a convaincu 25 millions de Françaises et Français l’année dernière. 

A la clé, une déclaration préremplie, des délais plus longs et la possibilité de rectifier facilement sa déclaration. 

Actualité avril

La double authentification se généralise

Depuis le 15 avril 2021, tous les paiements en ligne de plus de 100€ sont soumis à une double authentification. Ce seuil, en constante régression depuis janvier, s’apprête à passer « l’étape finale, à savoir une authentification forte exigée au premier euro [qui] débutera mi-mai 2021 » selon un communiqué de la Fédération bancaire française (FBF). 

Un gage de sécurité bienvenu, mais également un défi de taille pour les personnes éloignées du numérique et pour celles et ceux qui les accompagnent. 


Banque en ligne : 2 millions de compte Nickel

Le 7 avril, la banque en ligne Nickel est la deuxième du genre, après Boursorama Banque, à passer le cap des deux millions de comptes en France. Pour 20 euros par an, Nickel permet à toute personne munie d’un téléphone portable et d’une pièce d’identité (carte d’identité, passeport, titre de séjour…) d’obtenir une carte bancaire et un RIB. L’offre, ouverte à tous – incluant par exemple les interdits bancaires et les mineurs de plus de 12 ans –, repose sur un partenariat avec le réseau des buralistes français, le retrait de la carte et le dépôt d’espèces s’y déroulant. Le reste de la gestion du compte est ensuite dématérialisé.


Le Comité Consultatif du Secteur Financier a publié son rapport annuel

« L’accès aux services financiers s’est nettement amélioré au cours de la dernière décennie pour les personnes en situation de pauvreté ». Cet argument, extrait du récent rapport du Comité consultatif du secteur financier (CCSF), repose notamment sur un accès généralisé aux comptes de dépôt et au numérique, ainsi qu’un « meilleur équipement des comptes (chéquier, carte, découvert autorisé, etc.) ».

Le CCSF note tout de même des points de vigilance, parmi lesquels figurent les frais d’incidents bancaires et la connaissance, par les publics fragiles, de leurs droits. Concernant l’existence d’une offre bancaire spécifique pour les publics en situation de fragilité financière, « moins d’un tiers des ménages les plus modestes en [auraient] connaissance ».

Etant donnés le contexte sanitaire et ses répercussions économiques, les efforts à mener en matière de sensibilisation demeurent importants. A cet égard, les ressources d’EDUCFI peuvent vous aider.


L’euro numérique : bientôt une réalité ?

Début avril, la Chine annonçait déployer le yuan numérique. Le principe : une monnaie virtuelle, servant de moyen de paiement, et contrôlée par la banque centrale chinoise. Si la Chine est la première grande puissance à passer ce cap, l’Union européenne et les Etats-Unis s’y apprêtent également.  

Ce 14 avril, la Banque Centrale Européenne (BCE) publiait ainsi les résultats de sa consultation publique autour de l’euro numérique. Avec plus de 8 000 réponses – à la représentativité relative –, il apparaît que la première crainte des Européens à cet égard concerne la confidentialité des paiements. Si l’euro numérique pourrait voir le jour dans quatre ou cinq ans, la confirmation – ou non – de son déploiement devrait être connue au début de l’été. 

Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat avec La Banque Postale, et fait partie d’une série d’articles destinés à accélérer l’inclusion financière par le numérique. Retrouvez les autres articles ici !

4

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page