Média

« Ce qui m’a vraiment motivée [à me former au numérique], c’est de devenir autonome » – Honorat N’Gouan

Cet article est le premier d’une série dédiée à massifier l’accompagnement vers le numérique en France. Pour former des personnes au numérique, ne manquez pas les classes virtuelles des Bons Clics !

Cela fait maintenant un an, lorsqu’un point d’accueil Emmaüs Connect y a été ouvert, que les habitantes et les habitants de Créteil peuvent se former au numérique – sous réserve de prescription préalable de la part d’un partenaire accrédité.

L’une d’elles s’appelle Honorat N’Gouan. Âgée de 52 ans, Honorat est arrivée en France de Côte d’Ivoire il y a 32 ans, et réside à Créteil depuis 26 ans maintenant. Après s’être dédiée à la garde d’enfants, elle est actuellement en recherche d’emploi, ce qui l’a motivée à s’intéresser au numérique.

Les Bons Clics est revenue avec elle sur les apports du parcours d’initiation au numérique qu’elle a suivie au point d’accueil Emmaüs Connect, à deux pas de chez elle. 

"Au moins, je serai autonome" : pour Honorat N'Gouan, se former au numérique, c'est devenir autonome.
Honorat N’Gouan, au point d’accueil Emmaüs Connect, à Créteil.

LesBonsClics : Pourquoi avez-vous souhaité vous former au numérique ?

Honorat N’Gouan : Dès que je veux faire des démarches en guichet, à Pôle emploi par exemple, plus personne n’est disponible. On nous dit d’aller sur internet mais, quand on ne sait pas comment, on ne peut rien faire, et on est obligé de revenir. C’est ça qui m’a vraiment motivée à me former : au moins, je serai autonome.

Mon téléphone, je m’en sers bien. Je consulte mes mails, j’utilise Whatsapp. J’ai un ordinateur aussi, mais je ne savais rien faire avec. Un matin, j’ai regardé dans le journal de Créteil, et j’ai appris qu’Emmaüs Connect faisait des formations au numérique. Je me suis renseignée, et on m’a dit d’aller chercher un bon d’orientation à Pôle emploi pour que je puisse venir ici.

LesBonsClics : Quel parcours de formation avez-vous suivi ?

Honorat N’Gouan : J’ai suivi le parcours d’initiation au numérique : j’ai appris à éteindre et allumer un ordinateur, à me servir d’un clavier, à aller sur Pôle emploi, le tout avec Les Bons Clics. Avant je ne savais rien faire. J’ai appris tout cela ici et grâce à plusieurs personnes, toutes très motivées. Elles font attention à vous et vous écoutent, veulent vraiment vous apprendre des choses. C’est bien !

LesBonsClics : Qu’est-ce que la maîtrise du numérique a changé pour vous, et comment vous servez-vous d’internet ?

Honorat N’Gouan : J’utilise peu internet pour l’instant : on me l’a expliqué, mais je ne suis pas encore sûre de moi. Mes enfants, eux, m’ont dit qu’ils n’étaient pas trop pour. Ils disent qu’on peut y trouver de tout et n’importe quoi.

Mais, avant, tout ce qui concernait les démarches administratives comme les impôts, c’était mon mari qui s’en chargeait parce que, lui, il s’en sort bien. Maintenant je peux le faire. Ça me sert également à consulter et suivre les actualités de la Côte d’Ivoire.

Et, sur Les Bons Clics, il y a des leçons que je peux faire toute seule. Une leçon en particulier m’a vraiment intéressée, et je peux la refaire depuis chez moi : il faut juste que je mette en place mon mot de passe avec Christian (ndlr : le conseiller numérique du point d’accueil Emmaüs Connect, arrivé en octobre) ou un bénévole.

LesBonsClics : Et maintenant ?

Honorat N’Gouan : Par rapport à avant, je me débrouille déjà pas mal, et si je continue à venir ici, je serai au top. Si c’était à refaire, je le referai à 200%. Je vais continuer à me former.

Formation numérique : Honorat N'Gouan a reçu un diplôme à la fin de sa formation
Diplôme reçu par Honorat N’Gouan à la fin de sa formation.

D’autres articles viendront bientôt compléter cette série : revenez régulièrement sur le média Les Bons Clics pour ne pas les manquer !


Cet article sur les formations au numérique et à internet a été financé dans le cadre du plan France Relance.
4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page