MediaDémarches en ligne

5 enseignements clés du Baromètre du numérique 2021 (CREDOC)

« Se connecter plus, plus vite, plus souvent, et par tous les moyens, pourrait résumer le mouvement général ». C’est ainsi que le CREDOC – Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie – synthétise l’année 2020 dans sa dernière édition du Baromètre du numérique.

Cette tendance générale cache toutefois des nuances précieuses pour la médiation numérique. Aussi, à un an de la dématérialisation de 100% des démarches administratives, Les Bons Clics a sélectionné cinq des principaux enseignements du Baromètre.

Au besoin, une note méthodologique en fin d’article détaille la construction des chiffres du Baromètre.

Baromètre du numérique 2021 : principaux résultats
71% des personnes interrogées pour le Baromètre ont réalisé une démarche en ligne en 2020.
Photo : Atelier FranceConnect à l’EPN Goutte d’Ordinateur (Paris 18ème).

1. De plus en plus d’internautes

En 2020, 92% des personnes résidant en France métropolitaine ont utilisé internet, contre 88% l’année dernière. De même 83% l’utilisent tous les jours.

En moyenne, la moitié déclare l’utiliser plus de deux heures par jour.

Le contexte sanitaire a eu un impact sensible sur les usages d’internet, par exemple :

Près d’une personne sur dix ne dispose d’aucune adresse mail. C’est le cas pour la moitié des personnes éloignées du numérique.

2. 18% manquent de compétences pour utiliser les outils numériques et internet

Malgré la hausse de ces usages, les freins à internet demeurent prégnants : seulement 39% des personnes sondées déclarent n’en rencontrer aucun.

Le premier frein cité à cet égard est une protection des données insuffisante mais, parmi les personnes n’utilisant pas internet, la complexité d’utilisation (22%, contre 45% trois ans plus tôt) et le manque d’intérêt (20%) constituent les deux plus grandes barrières.

En élargissant à l’utilisation des outils numériques en général, 21% des personnes interrogées déclarent connaître un obstacle matériel :

  • 11% possèdent un matériel obsolète
  • La connexion à internet n’est pas suffisante pour 8% d’entre elles
  • 7% n’ont pas d’équipement.

Presque autant (18%) déclarent manquer de compétences pour utiliser les outils numériques et internet. Comme le souligne le rapport :

« Au global, 35% des Français éprouvent au moins une forme de difficulté qui les empêche d’utiliser pleinement les outils numériques et internet ».

Rencontrer au moins un frein à l’utilisation des outils numériques demeure plus récurrent parmi les personnes non-diplômées (50%), les personnes âgées de 18 à 24 ans et celles de 70 ans et plus (43%), les ouvriers (42%), et les retraités (41%). Cela concerne également plus de la moitié des personnes ayant du mal à lire, écrire ou calculer, et 44% des personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie chronique.

3. Le niveau d’équipement des personnes éloignées du numérique stagne

En 2020, 84% des personnes résidant en France métropolitaine disposent d’un smartphone (+ 6 points en un an). C’est notamment le cas pour 95% des jeunes adultes et pour 59% des seniors, ou pour 94% des cadres et 55% des personnes non-diplômées.

Quant à l’ordinateur, 61% des personnes sondées en sont équipées (- 14 points en un an) à hauteur de 69% pour les hommes et 54% pour les femmes, de 28% pour les sans diplômes et de 76% pour les personnes diplômées de l’éducation supérieure.

56% possèdent une tablette, c’est-à-dire 16 points de plus qu’en 2019. Là aussi, les niveaux de diplôme et de revenus sont fortement corrélés au niveau d’équipement.

« L’âge, mais aussi le niveau de diplôme, sont les descripteurs sociodémographiques les plus corrélés avec l’accès à un ordinateur, un smartphone ou une tablette ».

Quant aux personnes sans ordinateur, ni tablette, ni smartphone, leur part dans la population stagne à 9%. « Dit autrement, résume le Baromètre, l’augmentation de l’équipement s’est opérée chez les personnes qui étaient déjà pourvues de solution ».

Enfin, 90% des personnes interrogées ont facilement accès une imprimante, 76% pouvant le faire depuis leur domicile. La mise à disposition d’une imprimante dans un espace numérique peut donc s’avérer utile pour de nombreuses personnes.

4. L’absence de connexion à domicile s’explique d’abord par un manque d’intérêt

85% des personnes sondées pour le Baromètre disposent d’une connexion à internet à domicile (hors téléphonie mobile), une proportion stable depuis 2016. C’est le cas pour 54% des sans diplômes, et 92% des personnes avec un diplôme du supérieur.

Pour 40% des personnes sans connexion à domicile, cela s’explique par un manque d’intérêt vis-à-vis d’internet – une raison évoquée par plus de la moitié des personnes retraitées. S’ensuivent ensuite le coût de l’abonnement (14%), la complexité de l’installation (11%) et l’insuffisance de la connexion sur le lieu de vie (7%).

5. Démarches en ligne : le « faire avec » prime en cas de difficultés

Environ 7 personnes interrogées sur 10 ont réalisé au moins une démarche administrative en ligne en 2020, et presque autant (72%) se déclarent compétentes pour le faire. Là encore, les personnes aisées et les plus diplômées se démarquent, y ayant plus recours et rencontrant moins de difficultés.

L’âge reste une variable significative, et plus de la moitié des 70 ans en plus n’ont pas eu recouru à l’administration en ligne. Dans ce groupe d’âge, le sentiment de facilité et d’autonomie est toutefois plus répandu (46%) que parmi les personnes d’entre 18 et 24 ans (38%). Aussi, l’accompagnement vers l’administration en ligne semble bien comporter deux pendants, le premier administratif, et le second numérique.

« Les 18-24 ans se déclarent, également, mieux à même d’utiliser les outils numériques (83%, + 20 points par rapport à l’ensemble de la population) que de réaliser des démarches administratives en ligne (64%, – 8 points par rapport à l’ensemble de la population). »

13% des personnes sondées ont rencontré des difficultés en réalisant une démarche en ligne, et :

  • 9% s’en sont tirées seules
  • 4% ont eu besoin d’aide
  • 1% n’ont pas réussi à réaliser leur démarche en ligne et, dans 36% des cas, cela s’est conclu par l’abandon total de la démarche.

Plus de la moitié (56%) des personnes ayant besoin d’aide pour une démarche en ligne préfère ainsi que « quelqu’un leur montre, leur explique comment réaliser seul » tandis que 32% préfèrent que l’on fasse à leur place. Cette deuxième option semble préférée par les personnes de plus de 70 ans, par celles à la retraite, et par celles sans diplôme.


Baromètre du numérique : note méthodologique

Comme (presque) chaque année depuis 2000, le Baromètre du numérique évalue l’équipement et les usages numériques des personnes résidant en France métropolitaine. La crise sanitaire ayant rendu impossible les traditionnels entretiens en face-à-face, les équipes de recherche ont dû opérer un changement méthodologique.

Les chiffres extraits de ce rapport proviennent donc d’un sondage mené auprès de 4 029 personnes âgées de 12 ans ou plus, résidant en France métropolitaine, et selon des quotas spécifiques. Les entretiens ont été réalisés entre décembre 2020 et janvier 2021.

3 557 répondants (88% de l’échantillon) ont été interrogés en ligne. Les 472 personnes restantes (12%) sont toutes âgées de plus de 18 ans et éloignées du numérique (critère retenu : sans ligne de connexion fixe à leur domicile). Elles ont été interrogées par téléphone.

Pour rappel, l’illectronisme concerne 16,5% de la population française selon l’INSEE.


Ce baromètre vous a donné des idées de sujet ? Dites-nous lequel via Framaforms !

22

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page